“Le digital bouleverse nos vies”, “ça détruit nos emplois”, “nos pratiques sont bouleversées”… Qui n’a jamais entendu ces éternelles analyses au sujet des transformations de notre économie ? Une vision parfois négative, qui peut faire peur, mais que je ne peux me permettre d’adopter, étant donné l’optimisme qui me caractérise. Il doit y avoir du positif dans tout ça ! Et notamment pour nous, les femmes. Je veux croire que ce foisonnement de nouveaux outils, de nouvelles pratiques et de nouvelles cultures est une opportunité unique pour plus d’égalité hommes-femmes, notamment dans le monde professionnel.

Commençons par nous mettre d’accord sur la définition que nous donnons ici au digital et au numérique, termes trop vagues pour ne pas être contextualisés. Par “digital” ou “numérique” j’entends l’ensemble des outils dématérialisés nous permettant de communiquer, informer, collaborer, travailler, ainsi que les usages et la culture d’entreprise qui y sont associés.

Alors, quels sont les impacts du digital sur la vie professionnelle de femmes ? Et comment peuvent-elles tirer leur avantage de la quatrième révolution industrielle ?

L’adaptation face à la disparition des emplois

Commençons par admettre une évidence : l’automatisation et la robotisation vont impacter de nombreux métiers et secteurs d’activité. Selon différentes études, 30 à 50% des emplois seraient supprimés par la révolution numérique dans les années à venir. Parmi les métiers les plus exposés, beaucoup sont occupés aujourd’hui en majorité par des femmes (hôtesse de caisse, hôtesse d’accueil, conseillère bancaire, femme de ménage…). La question de leur avenir et de la façon dont elles peuvent se réinventer se pose donc en premier lieu.

De l’autre côté, de nouveaux métiers vont à leur tour apparaître, comme c’est déjà le cas depuis quelques années. Mais se projeter dans de nouveaux métiers implique de les connaître, et donc bien souvent de se former pour développer de nouvelles compétences. A ce niveau, de nombreuses associations ou organisations interviennent pour aider les femmes à se projeter dans une reconversion, et réfléchir aux métiers qu’elles pourraient occuper demain. Des écoles comme Simplon, le Wagon ou des initiatives comme IT4Girls ou #IamRemarkable proposent un accompagnement spécifique pour les femmes, afin de les aider à déconstruire des clichés, lutter contre l’autocensure et développer de nouvelles capacités, adaptées aux métiers de demain.

Aucun texte alternatif pour cette image

Des places à prendre dans le numérique, de nouvelles normes à mettre en place

Les outils numériques apportent avec eux une nouvelle économie, reposant sur de nouveaux métiers et de nouvelles compétences, et de nouvelles organisations d’entreprises. L’ensemble des métiers liés au numérique étant encore en pleine structuration et loin d’être complètement matures, les femmes peuvent et doivent y prendre leur place. L’évolution de ces métiers aura un impact important sur la société dans son ensemble, car ils intègrent de nouveaux réflexes qui pourraient devenir demain les nouvelles normes du monde du travail. Malheureusement depuis plus de 30 ans, la parité dans les filières numériques se dégrade. On compte seulement 33% de femmes parmi les salariés de l’industrie numérique dont 75% dans des fonctions supports (RH, administration, finance, communication…) et moins de 10% des start-ups sont fondées par des femmes aujourd’hui*. Il est nécessaire d’attirer les femmes dans ces filières, et de les aider à y prendre leur place. De nombreuses initiatives se mettent en place à tous les niveaux et notamment dès le plus jeune âge pour démystifier le digital et donner envie aux petites filles de s’orienter vers ces activités souvent prisées par les hommes. On retrouve par exemple IT4GirlsMagic Maker, et d’autres initiatives qui proposent de se lancer dans l’apprentissage du code dès le plus jeune âge pour déconstruire les stéréotypes sexistes dès l’enfance.

Aucun texte alternatif pour cette image

Le digital au service de la carrière des femmes 

Au delà des métiers directement liés au numérique, le digital offre des outils puissants aux femmes pour dépasser les limites qu’elles connaissent dans leur carrière. Quand encore 82% des temps aménagés sont pris par des femmes*, souvent pour s’occuper de leur famille, on peut penser à de nouvelles façons de travailler (télétravail, nomadisme), qui permettraient aux femmes et aux hommes de s’investir de manière égales et de proposer le même temps de travail disponible. Les évolutions nécessaires sont bien évidemment culturelle, mais elles peuvent être facilitées par les outils à notre disposition aujourd’hui.

Une étude menée par Accenture* en 2018 montre que les compétences technologiques jouent un rôle clé dans le développement d’une carrière, et que les femmes sont moins nombreuses que les hommes à les développer. On peut déjà constater que la maîtrise du numérique aide les femmes des générations X et Y à progresser plus vite que leurs aînées dans leur carrière. Les nouveaux outils amènent à de nouvelles opportunités professionnelles, aident à mieux gérer son temps et à devenir plus productif. La maîtrise du digital permet aussi une plus grande flexibilité de travail : des compétences de plus en plus attendues et valorisées en entreprise. C’est donc un cercle vertueux qui se met en place : les femmes développant leurs compétences digitales peuvent accélérer leur carrière, et permettre aux entreprises d’atteindre plus rapidement une égalité professionnelle en leur sein. Un sujet d’autant plus important pour les entreprises qu’il a été démontré par une étude du CERAM* sur les sociétés du CAC40 que les entreprises avec une plus grande égalité professionnelle obtenaient un chiffre d’affaire supérieur d’environ 28% à celui de leurs concurrents.

a href​="https://fr.freepik.com/photos-vecteurs-libre/musique">Musique photo créé par rawpixel.com - fr.freepik.com/a>

Disons-nous les choses : le digital est effectivement une grande menace pour certaines femmes. Cependant, il apporte son lot d’opportunités aussi en fonction de leur activité et de leur capacité à rebondir, apprendre et évoluer. Nous devons nous saisir des outils et la culture digitale pour investir de nouveaux métiers, aider à pérenniser un monde du travail plus égalitaire, et accélérer nos carrière personnelle. Et les compétences digitales sont larges et variées : mettre le digital à son service ne signifie pas forcément devenir une “geek” et apprendre à coder. Commencez par comprendre comment les nouveaux outils impactent notre monde, notre consommation et nos comportements. Apprenez à gérer votre identité et votre image en ligne. Et développez les compétences techniques qui ont du sens selon votre parcours, votre carrière, et vos ambitions. Je vous en dirais plus très prochainement sur ces sujets !

À nous de maîtriser ces nouveaux codes pour prendre notre place et créez un monde du travail plus égalitaire pour tous !

Vous souhaitez monter en compétences sur le digital, maîtriser les outils et usages qui pourraient faire décoller votre carrière ou votre business ? Contactez-moi pour échanger ensemble sur vos besoins !

 

*Sources : 

  • Livre Blanc Mixité et performances numériques – Digital Ladies & Allies 
  • Rapport du Conseil Economique et Social “Les femmes face au travail à temps partiel”
  • Plan sectoriel pour la Mixité Numérique – Ministère de l’Education Nationale
  • Rapport “Getting to Equal” – Accenture 
  • Rapport “Femmes @ Numerique” – CIGREF

Leave a Reply